Le réseau international FAR, « Formation Agricole et Rurale », créé en 2006 et basé à Montpellier SupAgro, vise à :
- favorise les échanges sur les problématiques de rénovation des dispositifs de formation.
- contribue à la production et la diffusion d’informations et d’expériences sur ces thèmes
- sensibilise les décideurs sur les enjeux et conditions de la mise en place de formations professionnelles pour les populations rurales

Le réseau est doté d’un comité de pilotage composé des représentants de treize pays qui sont, par ordre alphabétique, l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la France, la Guinée, Madagascar, le Mali, le Maroc, le Sénégal, le Tchad et la Tunisie.
Un secrétariat exécutif comprend 6 personnes travaillant une partie de leur temps sur le réseau et un chargé de mission à plein temps dans le cadre du programme de financement ADEX.FAR (« appui au développement de l’expertise en formations professionnelles et techniques agricoles et rurales dans les pays du sud ») de l’AFD

Le réseau diffuse les informations et les résultats de ses travaux sous diverses formes :
 Site Internet, http://www.far.agropolis.fr, avec 3.000 visites par mois
 Bibliothèque en ligne, libre d’accès, avec près de 300 documents, http://www.agropolis.fr/formation/formations-agricoles-rurales-bibliotheque.php
 Note d’infos, diffusée par courrier électronique (abonnement gratuit sur demande), 39 numéros depuis 2006
 Journal du réseau FAR, édition papier semestrielle, 3 numéros depuis 2009
 Collection « Cahier du réseau FAR », n° 1 en 2009 : Formation professionnelle et développement rural, Educagri Éditions (http://editions.educagri.fr)

La fin de l’année 2010 a été marquée par l’organisation d’atelier d’échanges à Bamako sur les problématiques de formations qui a permis à une quarantaine de représentants d’organisations professionnelles nationales africaines (18 pays et 4 faîtières régionales) et aux membres du comité de pilotage du réseau FAR d’échanger et de partager leurs analyses sur la prise en compte par les OP agricoles de la formation des ruraux
Parmi ses priorités en 2011, le réseau a inscrit l’appui à l’émergence de plateformes nationales réunissant l’ensemble des acteurs de la formation agricole et rurale. Plusieurs études sont en cours ou prévues : sur les dispositifs de formation et leur financement, sur les besoins en qualification des jeunes ruraux en vue du développement des territoires, sur les modalités d’apprentissage à mettre en œuvre pour répondre aux objectifs de formation des populations rurales, et sur les processus de mise en œuvre et de transformation des dispositifs de formation agricole et rurale dans plusieurs pays d’Afrique. Elles feront plus particulièrement l’objet de valorisation lors de la Triennale de l’ADEA (Association pour le Développement de l’Education en Afrique) et lors du Troisième congrès mondial de l’UNESCO sur l’enseignement et la formation techniques et professionnelles (EFTP).

--